Hauts-de-France, deux cycles de formation à Lille et Beauvais

423

En 2019, la délégation a organisé deux cycles Travail Social et Prostitution à Lille et Beauvais, dispensant ainsi une formation extrêmement approfondie à 42 stagiaires. Dans le cadre de modules plus légers de formation, l’équipe a aussi contribué à la formation de 180 professionnel·les.

Les cycles TSP de 2019 ont accueilli des professionnel·les de l’accompagnement social, éducatif et de santé. Les participant·es étaient tous concernés directement par la question de la prostitution et du risque prostitutionnel. Sur quatre et cinq jours, les thématiques suivantes sont abordées : la prostitution en tant que système d’exploitation ; comment repérer, prévenir et accompagner ; les traumatismes liés à la violence prostitutionnelle ; les pistes pour la sortie de prostitution.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

« Chaque thème abordé avait son importance dans la compréhension de la prostitution. Partir de la genèse des préjugés pour arriver aux comportements post-traumatiques, sans oublier la prévention et les parcours de sortie. »

Témoignage d’une survivante : un moment fort

Ce sujet, la sortie de prostitution, a vivement marqué les stagiaires, car l’intervenante principale, Béatrice, a connu la prostitution dans le Nord de la France. Avec beaucoup de recul, elle a retracé tout son itinéraire, des événements de sa petite enfance, à l’entrée en prostitution jusqu’au difficile parcours de reconstruction personnelle. Son expérience permet de mettre en lumière les mécanismes facteurs de risques prostitutionnels et les étapes favorables à la sortie de prostitution.

Les stagiaires sont très satisfaits d’avoir participé à ces cycles, comme en témoignent les questionnaires d’évaluation, riches en commentaires élogieux : « Chaque thème abordé avait son importance dans la compréhension de la prostitution. Partir de la genèse des préjugés pour arriver aux comportements post-traumatiques, sans oublier la prévention et les parcours de sortie. », « Chaque journée de formation m’a intéressée. Elles étaient toutes nécessaires pour avancer. Aussi bien professionnellement que personnellement. »

A lire également : la formation au Mouvement du Nid sur la prostitution et le système prostitutionnel