Bienvenue sur le nouveau site du Mouvement du Nid. Découvrir.

Le prisme de la prostitution

"La menace du stigmate de putain agit comme un fouet qui maintient l'humanité femelle dans un état de pure subordination. Tant que durera la brùlure de ce fouet, la libération des femmes sera en échec".

Le corps libéré. Psychosomatique de la sexualité

Avec jubilation, Suzanne Képès envoie balader le culte de la performance et de la technique, si prisées par notre époque de comptables.

Monika : Les clients, on leur dit les choses qu’ils ont envie d’entendre

Monika est française. Elle a été placée en foyer à l'âge de 14 ans et a fait une tentative de suicide. Endettée, elle s'est liée d'amitié avec une voisine, Mona, qui lui fait rencontrer la gérante d'un bar.

Chaos

Bardé d’intentions louables, le film peut-il éveiller une réelle réflexion sur les causes et les conditions de la prostitution?

Roselyne Bachelot, députée [2001]

Le crime est du côté de celui qui instrumentalise le corps des femmes en le vendant et de celui qui l'achète pour son propre plaisir.

Nationale 7

Un message profondément réactionnaire et misogyne.

Nadine, entre rires et envie de tuer

Beaucoup de prostituées, comme elle, disent faire ce «métier» de leur plein gré. Qu’y a-t-il sous ces paroles de convenance qui permettent à la société de se donner bonne conscience?

Jean-Claude Guillebaud, journaliste et écrivain

Aurions-nous fait la révolution sexuelle pour assurer la fortune des marchands de sex-shops et des industriels de la pornographie ?

Norma Hotaling, initiatrice d’un programme de sensibilisation des « clients »de la prostitution aux États-Unis

Ancienne prostituée, Norma Hotaling est à l’origine d’une expérience originale menée à San Francisco et dans quelques villes américaines. Ses objectifs, la prévention de la prostitution, la réhabilitation des femmes prostituées, et aussi celle des clients... Récit d’un combat.

Jean-Michel Carré, documentariste

Dans une société évoluée, il n'y aura plus de prostitution (...) Si la prostitution continue, c'est que nous serons restés infantiles et primaires.
6,026Abonné·e·sJ'aime
933Abonné·e·sSuivre
4,694Abonné·e·sSuivre
4,140Abonné·e·sS'abonner