Tribunes et interviews

Contributions d’expert·es, de militant·es associatifs, de survivantes de la prostitution pour nourrir la réflexion et les débats sur le système prostitutionnel,  l’ensemble des violences contre les femmes et l’égalité femmes hommes.

La prostitution est-elle soluble dans le P.I.B.?

L’Europe ultra libérale a encore frappé, et sa dernière trouvaille a une odeur rance. On aurait pu espérer que le 21ème siècle allait jeter aux poubelles de l’histoire le mode de calcul du fameux Produit Intérieur Brut (P.I.B.), dont la conception repose sur une vision du monde sans foi ni loi qui quantifie la richesse produite par les accidents de la route et les catastrophes écologiques. C’est tout le contraire ! N’écoutant que le son du tiroir-caisse, le nouveau diktat d’Eurostat en remet une couche en y intégrant ces formidables facteurs de réussite économique que sont la prostitution et la drogue.

Une tribune dans Le Monde pour accélérer la mise en oeuvre de la loi

Une cinquantaine de personnalités politiques, associatives, et de divers champs de la société civile ont publié dans Le Monde.fr le 13 avril une tribune...
meurtre-de-vanesa-campos

Roselyne Bachelot : «Faire comprendre aux hommes qu’avoir recours à la prostitution, c’est entretenir...

Roselyne Bachelot, ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale, est reçue mercredi 30 mars 2011 par la mission d'information sur la prostitution, qui termine ses travaux sur cette dernière audition. Dans un entretien publié dans Le Parisien, elle prend position en faveur de la pénalisation des « clients » de la prostitution.

Comment parler de prostitution au lycée : une CPE s’exprime

Lina H. est Conseillère principale d'éducation (CPE) dans un lycée professionnel des Hauts-de-Seine. Elle livre son expérience quotidienne auprès des jeunes, sur la question de l'estime de soi, de l'égalité filles-garçons, de la violence prostitutionnelle
meurtre-de-vanesa-campos

Nous ne voulons pas que les « clients » soient impunis, nous qui avons connu la...

Une dizaine de survivantes de la prostitution se sont mobilisées pour écrire un texte exceptionnel expliquant pourquoi, selon elles, il ne faut pas que la pénalisation des "clients" soit abrogée.

Muriel Salmona, psychiatre psycho-traumatologue

Elles crèvent, littéralement, d’être enfermées dans un no man’s land, de devoir se taire à cause de la honte et de la culpabilité.

Judith Trinquart, médecin

L'éducation est à commencer le plus tôt possible, afin de faire comprendre que le recours à la prostitution n'est pas une forme de sexualité mais une violence.

Clandestinité, vous avez dit clandestinité?

L’argument tourne en boucle : une loi qui pénaliserait les « clients » rendrait les personnes prostituées plus vulnérables en les exposant à des risques accrus de violences et de problèmes de santé du fait de la clandestinité à laquelle elles seraient contraintes.

Les jeunes et le sexe

Il a longtemps été impensable de prétendre mettre en doute la "libération sexuelle" induite par la pornographie. Depuis, les langues se sont déliées. Et le constat est alarmant. À son tour, la journaliste Agathe Fourgnaud entreprend de dénoncer le "nouvel ordre porno-consumériste" et ses ravages sur les nouvelles générations.

Laurent Melito, sociologue

L'escorting : du point de vue du marketing, il s'agit de dire ceci n'est pas une passe.
6,542Abonné·e·sJ'aime
933Abonné·e·sSuivre
4,694Abonné·e·sSuivre
4,140Abonné·e·sS'abonner