Accueil Prostitution et Société Tribunes et interviews

Tribunes et interviews

Contributions d’expert·es, de militant·es associatifs, de survivantes de la prostitution pour nourrir la réflexion et les débats sur le système prostitutionnel,  l’ensemble des violences contre les femmes et l’égalité femmes hommes.

Jean-Claude Guillebaud, journaliste et écrivain

Aurions-nous fait la révolution sexuelle pour assurer la fortune des marchands de sex-shops et des industriels de la pornographie ?

FNARS :La légalisation de la prostitution renforcerait l’exclusion.

Réseau associatif au service des plus démunis, la FNARS fédère 800 associations et organismes publics. Elle gère près de 2200 établissements et services dont plus de 700 ont l’habilitation Aide sociale CHRS. Toutes les associations membres sont concernées, ou peuvent l’être, par la prostitution. La FNARS a donc tenu à affirmer une position claire dans son texte d’orientation de décembre 2004.

Bordels de la Jonquera : une certaine idée du « Paradis »

Un établissement de marchand de femmes implanté à côté d’un marchand de pneus. C’est à la frontière espagnole, à La Jonquera, symbole d’une Europe décomplexée qui, pour le loisir masculin et les profits des proxénètes et des Etats, met le corps des femmes en boutique.

Hubert Dubois, documentariste

Au début,j'étais primaire. Je pensais qu'il y avait une prostitution libre, une prostitution forcée, etc. ; et puis, en travaillant sur le sujet, j'ai changé de vision.

Le devoir conjugal réhabilité par les juges ?

une femme a été amenée à déposer un recours contre la France devant la Cour européenne des droits de l’homme pour ingérence dans la vie privée et atteinte à l’intégrité physique.

Le paiement, prétexte à  l’impunité du viol et du féminicide prostitutionnels

Le paiement de la "prestation" sert opportunément aux hommes à  assurer leur impunité. Que ce soit dans l'achat d'acte sexuel ou dans le féminicide prostitutionnel. Un prétexte, typique de la stratégie de l'agresseur.

Anne-Cécile Mailfert : « On manque cruellement d’hébergements spécialisés »

Dès le début de la crise sanitaire en France, la Fondation des femmes a lancé un grand programme de solidarité citoyenne pour les femmes victimes de violence, #ToutesSolidaires. Le Mouvement du Nid a été très heureux d’en bénéficier. Anne-Cécile Mailfert raconte la genèse et le déroulement du programme

L’urgence d’appliquer la loi

La crise sanitaire touche particulièrement les plus vulnérables, dont les personnes prostituées, que nous accompagnons. Personne ne doit être laissé sous le seuil de pauvreté !

Les belles histoires de Tonton Robert

Robert Badinter, qui s’était déjà illustré en 2002 en s’opposant farouchement à la pénalisation des « clients » de prostituéEs mineurEs, a récidivé devant la Commission Spéciale du Sénat qui l’a auditionné dans le cadre de l’examen de la proposition de loi sur le système prostitutionnel. Usant de sa stature, il s’est engagé plus que jamais dans une défense sans nuances des « clients ». Choquée – et elle n’est pas la seule – par les propos d’un homme dont on ne veut croire qu’il roule pour ses propres intérêts, Isabelle Alonso, féministe engagée, chroniqueuse et comédienne, a repris ses propos un par un pour se livrer à une analyse décapante. Le texte est long, irrévérencieux de l’aveu même de son auteure, mais sa lecture nous semble salutaire.

Catherine Blaya, présidente de l’Observatoire international des violences à l’école

Les adolescentEs victimes de cyberviolence ont honte, il faut transmettre le message qu’ils/elles ne sont pas coupables ; c’est du sens commun mais pas si évident que cela !
6,435Abonné·e·sJ'aime
933Abonné·e·sSuivre
4,694Abonné·e·sSuivre
4,140Abonné·e·sS'abonner