Prostitution et Société n°213 : Last Girl First

1229

Prostitution et Société n°213 : Pour s’abonner, c’est seulement 25 euros pour 4 numéros -> cliquez ici 

 

Edito

En finir avec toutes les oppressions ! 

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Menée pendant deux ans et avec plus de 500 références, l’étude rassemble faits, témoi-gnages et chiffres pour mettre en évidence à quel point le système prostitutionnel est à l’intersection de toutes les oppressions à travers le monde, à quel point il se nourrit du sexisme, du racisme, du colonialisme et de la hiérarchie des classes sociales.
Jamais le lien entre le cumul de vulnérabilités transversales et l’exploitation de l’être humain à des fins de prostitution par des hommes sûrs de leur privilège n’avait paru aussi évident que dans Last Girl First. Le rôle du colonialisme européen et ses conséquences encore aujourd’hui sur les filles et les femmes y apparaissent dans toute leur horreur. 

Fin 2020, nous publiions le témoignage de Roxane, « j’ai tout arrêté sauf la parole et l’écriture ». Victime d’un mari violent puis d’un conjoint proxénète, elle a depuis fait beaucoup de chemin. Malgré les obstacles persistants.  

 

 

Actu

Rencontre

Noura Raad : « Les femmes migrantes sont les plus vulnérables aux crises »

Entretien avec Noura Raad, co-présidente du Réseau européen des femmes migrantes (ENoMW) et membre du Mouvement du Nid.

Enregistré à Bruxelles en 2012, le réseau est né de l’idée d’un groupe de femmes migrantes d’associations membres du Lobby européen des femmes (LEF). Leur objectif : faire entendre la voix de celles qu’on n’entend pas et lutter pour leurs droits.

 

France

Internationale

Eclairage

Viol, prostitution : deux faces de la même pièce

Point sur les i : les mots pour ne pas le dire

Dossier

Last Girl First : la prostitution est raciste, sexiste et classiste !

On le disait depuis longtemps, l’étude Last Girl First le démontre, faits et chiffres à l’appui : la prostitution est un système d’oppressions croisées, entre sexisme, racisme et oppression de classe.

Avec ce rapport de 200 pages rédigé par Hema Sibi de CAP international, plus de doute : la prostitution est bien un système à l’intersection de toutes les oppressions : racisme, sexisme, lutte des classes. Lire le dossier complet ici PS213-Dossier-LGF

Et notre article sur le site

 Initiatives

 Assemblée générale et université d’été du Mouvement du Nid-France. Vote du rapport annuel 2021

Cultures

Pour parcourir l’intégralité du numéro :